Lilith

Primary tabs

Lilith se rapproche de l''Empousa de la mythologie grecque, fille d''Hecate, séduisant les hommes durant leur sommeil, suçant leur sang et goûtant leur chair, ou de Lamiae (d''où serait dérivé le terme Lamie ?), une reine lybienne délaissée par Zeus, prenant l''apparence d''un fantôme terrifiant pour enlever et dévorer les enfants afin de se venger d''Hera qui par jalousie fit périr les siens.

Lilith apparaît dans les mythes juifs, sumériens, arabes, et même teutoniques et on la cite par deux fois dans la Bible (Isaïe et Job). Mais ses origines, pour peu que l''on puisse remonter plus en avant dans le temps, sont sumériennes. Personnage secondaire de "l''épopée de Gilgamesh" (VIIe siècle av. JC), elle sert de demoiselle de compagnie à la déesse Inana, conduisant les hommes des champs vers le temple d''Erech pour l''accomplissement de coutumes sacrées et de nature sexuelle. Elle se transforme ensuite dans la mythologie assyro-babylonienne en deux catégories de démons de la tempête : les Liliu démons masculins et les Lilitu démons féminins.

A ce propos les histoires traitant des démons Babyloniens mentionnent que Lilith (Alors appellée Lillithu ou Ardat-Lilli) n''était pas (à cette époque) un démon à part entière mais simplement une humaine possédant d''immenses connaissances et quelques pouvoirs spéciaux. Repoussée par les démons qui ne voulaient pas d''elle, elle profita de ce qu''elle connaissait leur nom sacré pour les invoquer et par divers pactes gagna leurs pouvoirs... elle devint alors celle qu''on connaît, la ravisseuse, plongée dans le stupre, la reine des succubes.

Ce n''est que plus tard, que Lilith redevint un démon spécifique. Elle hantera les légendes et superstitions juives durant le Moyen Age, puis réapparaîtra au XIXème lors duquel elle inspirera les Romantiques. Suivront les adeptes du satanisme, du luciférisme et d''occultisme mais aussi d''astrologie, de littérature, d''art ou de musique.