Golem

Primary tabs

Le golem (גולם) est un être humanoïde, artificiel, fait d''argile, animé momentanément de vie par l''inscription sur son front d''un verset biblique. Dans la culture hébraïque, la première apparition du terme golem se situe dans le Livre des Psaumes : « Je n''étais qu''un golem et tes yeux m''ont vu » (139, 16). C''est alors un être inachevé, une ébauche. Dans la kabbale, c''est une matière brute sans forme ni contours. Dans le Talmud, le golem est l''état qui précède la création d''Adam.

La légende de Rabbi Löw

Selon d''autres sources, le rabbin qui l''a conçu était Le Maharal de Prague nommé Loew (de l''allemand Loewe : Lion). Son but aurait été de défendre sa communauté. Il lui aurait donné la vie en inscrivant EMET (vérité en hébreu et un des noms de dieu) sur son front et en introduisant dans sa bouche un parchemin sur lequel était inscrit le nom ineffable de Dieu (le tétragramme Yud Hé Vav Hé). Pour le tuer, il aurait fallu effacer la 1ère lettre (le aleph) car MET signifie mort. Le Golem était devenu trop grand pour que le Rabbin puisse effaçer l''aleph, Rabbi Loew lui demanda de lacer ses chaussures ce qu''il fit. Le plan fonctionna : la creature se baissa et mit son front à portée de son créateur, le Golem redevint ce qui avait servi à sa création : de la terre glaise.

Certains racontent que son créateur est mort, écrasé par la masse de sa créature. La légende veut également que ce soit Dieu qui ait demandé au Maharal de créer un « second Adam ». Une autre légende veut aussi que le Golem, son corps, soit toujours a la disposition de la communauté juive de Prague et entreposé - ou dormant - dans la la genizah (entrepôt des vieux manuscrits hébreux, il est interdit de jeter des écrits qui contiennent le nom du très-haut) de la communauté juive de Prague, qui se trouve dans les combles de la synagogue Vieille-Nouvelle de Josefov.

 Mythes et légendes apparentées

Ce mythe se retrouve dans le roman Frankenstein, de Mary Shelley, le roman Golem des frères et sœurs Murail, ou dans le Fantasia de Walt Disney (L''Apprenti sorcier). Le golem symbolise la peur des hommes face à leurs créations comme, par exemple, le rejet occidental des robots humanoïdes. Selon la tradition le corps du "golem" se trouve toujours au grenier de la grande synagogue de Prague, qui serait d''ailleurs toujours scellé et gardé. Un kaballiste s''y serait risqué il y a deux siècles et en serait ressorti en disant "il ne faut pas y rentrer je n''aurais pas dû y aller".

 Autres golems

Dans plusieurs œuvres de fiction, des golems peuvent être construits dans de différents matériaux à part l''argile. Ainsi, le terme "golem" se retrouve à désigner un ensemble d''un matériel homogène de forme humanoïde ayant pris vie. On retrouve ainsi golem de pierre, golem de bois, golem de fer, voire golem de chair...