Amenhotep

Primary tabs

Aménophis est la transcription grecque du nom Amenhotep (imn htp) porté par des pharaons et des personnalités de l''Égypte antique.
Durant la XVIIIe dynastie, quatre pharaons ont porté le nom d''Amenhotep :

    * Amenhotep Ier (-1526 à -1506),
    * Amenhotep II (-1425 à -1401),
    * Amenhotep III (-1390 à -1352),
    * Amenhotep IV (qui change son nom pour Akhénaton) (-1352 à -1338).

Le nom Amenhotep entrait dans la composition de la titulature royale en tant que nom de Sa-RĂŞ ou nom.

Il y eut plusieurs Amenhotep divinisés. En grec le nom de ces pharaons est Aménophis.

Amenhotep Ier et Ahmès-Néfertari

Ce sont les premiers saints patrons, ils ont reçu un culte particulier sur la rive ouest de Thèbes, et plus précisément à Deir el-Médineh, le village des artisans de Pharaon ; Amenhotep Ier est considéré comme le constructeur du village, ainsi que sa mère la grande reine Ahmès-Néfertari, épouse du défunt pharaon Iah-mosis. Leur culte fut un réel succès, bien que la mère dépassa le fils dans le cœur des Égyptiens

Amenhotep fils de Hapou

Amenhotep fils de Hapou vécut sous le règne du grand roi Amenhotep III. Il est le bâtisseur de son temple des millions d''années, sur la rive ouest de Thèbes. Selon les écrits, ce monument aurait été le plus vaste de tous les temples funéraires, aujourd''hui ne restent que les deux gardiens de la nécropole, les colosses dits de Memnon.

 Amenhotep IV/ Akhénaton et Néfertiti

Ce pharaon qui installa sa capitale à Akhetaton (Tell-el-Amarna) et adora Aton, le dieu unique, n''effaça pas en revanche la nature divine du roi. Ainsi, quiconque voulait prier Aton devait passer par le couple royal, c''est-à-dire la belle Néferet-Ihy et le roi Akh-en-aton. Ils furent en quelque sorte des intermédiaires divins. Mais le roi dut avoir une envie de diviniser sa reine car on peut voir qu''elle remplace Isis et Nephtys dans les rôles funéraires. Le pharaon a donc voulu installer la triade Amarnienne composée d''Aton, Akhénaton et de Néfertiti. Une cosmogonie qui est terminée par les six filles du couple, très chères aux yeux de leurs parents. La triade dura en tout dix ans. Et  Amon reprit ses droits.